Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
PATRIMOINE ARTISTIQUE
Les œuvres d'art du campus Jussieu

Alexandre CalderCinq Ailes - 1967 / Sculpture, acier peint noir, 780 x 590 x 480 cm

Cette sculpture commandée pour la faculté des sciences de Paris dans le cadre du 1%, est caractéristique du style d’Alexander Calder par ses formes, son rapport à l’espace, son matériau et sa couleur noire.

Ce stabile monumental de 3500 kg a été assemblé à Saché (Indre et Loire), en collaboration avec l’entreprise Biemont de Tours qui effectuait l’agrandissement des œuvres à partir de maquettes.

Il est composé de tôles d’acier ordinaire découpées, cintrées, assemblées à la soudure à l’arc et boulonnées, cinq ailes reposant à même le sol reliées entre elles par un corps central.

L'œuvre n’a cependant pu être implantée sur le campus. D’abord présentée au parc Floral de Vincennes elle a été prêtée pour de nombreuses expositions à travers le monde, puis entreposée depuis 1998 à la Fondation Coubertin (Saint-Rémy-lès-Chevreuse).

Les contraintes techniques et l’évolution des différents projets d’aménagement du campus, alliées au manque de financement, avaient fait tomber cette œuvre dans l’oubli, pendant plus de dix ans, mais l’Etablissement Public du Campus de Jussieu et l’Université Pierre et Marie Curie ont relancé le dossier en 2009. Une convention a été signée avec la Fondation de Coubertin pour la restauration et l’exposition de l’œuvre, dans l’attente de son installation définitive sur le campus Jussieu.

Cinq Ailes, démontée et stockée en extérieur, porte bien le monogramme « CA » ainsi que l’année de fabrication « 67 », apposés par Calder avec un cordon de soudure à l’arc. Elle présentait d’importantes  lacunes dans la peinture, des mousses vertes, une intense corrosion, des traces de pince, des boulons à tête usinées et écrou hexagonal en acier inox. Le protocole de restauration a été mis au point en concertation avec la Calder Foundation. 

La préparation de la surface a permis d’éliminer parfaitement la corrosion et de créer une bonne base d’accroche pour le revêtement, garantissant une meilleure durabilité. Deux couches de peinture de finition glycérophtalique d’aspect mat, dont la teinte et l’aspect seront conformes à la peinture d’origine, ont été appliquées au pistolet. La Calder Foundation a fourni les boulons identiques à ceux d’origine.

L’œuvre restaurée a été exposée temporairement au sein des jardins de la Fondation Coubertin, avant son retour définitif sur le campus Jussieu où elle a été installée au cours du mois de juillet 2016.

 

Œuvre réalisée au titre du 1% artistique.

 

Localisation, cliquer sur le plan :

21/07/16

Alexander Calder

Alexander Calder naît en 1898 dans une famille d’artistes : son grand-père et son père, Alexander Stirling Calder, sont des sculpteurs célèbres, et sa mère, Nanette Lederer Calder, est peintre. Enfant, Calder dispose de son propre atelier et  réalise, à partir de bouts de ferraille récupérés, des bijoux...

» Lire la suite

Contact

Patrimoine artistique (communication-bupmc @ upmc.fr)