Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
PATRIMOINE ARTISTIQUE
Les œuvres d'art du campus Jussieu

Léon Gischia

Léon Gischia nait à Dax en 1903. Dès 1921 il se tourne vers la peinture et s'inscrit à l'Académie Moderne où enseigne Othon Friesz.  De 1927 à 1930 il séjourne aux Etats-Unis et se lie avec Calder. De retour en France il rencontre Fernand Léger avec qui il enseigne à l'Académie Moderne et André Beaudin, qui l'engagent à reprendre la peinture. Il participe en 1937 au Salon des Jeunes Artistes et, avec Fernand Léger, à la décoration du Pavillon des Temps nouveaux de Le Corbusier à l'Exposition universelle de Paris.  L’année suivante il réalise sa première exposition personnelle à la galerie Jeanne Bucher ; il participe, en 1941 à l'exposition des « Vingt jeunes peintres de tradition française » organisée par Jean Bazaine, première manifestation de la peinture d'avant-garde sous l'occupation qui rassemble la plupart des artistes qui, moins d'une dizaine d'années plus tard, développeront la peinture non figurative. Gischia fait alors la connaissance de Maurice Estève et d'Édouard Pignon qui deviendront ses amis. Il participera de 1945 à 1957 au Salon de Mai dont il est membre fondateur.

À partir de 1944 il expose à la Galerie Drouin, puis à la Galerie de France de 1950 à 1954, à la Galerie Villand et Galanis entre 1957 et 1963 où il retrouve Roger Chastel, Maurice Estève, Jacques Lagrange, Charles Lapicque. A partir de 1960 jusqu'à sa mort une géométrisation marquera son travail. Des surfaces quelconques essentiellement non figuratives, dérivées des carrés, rectangles, triangles ou losanges, s'imbriquent librement les unes dans les autres. Gischia privilégie particulièrement les rouges flamboyants et les ocres, mais aussi les bruns et les terres brûlées. Une exposition rétrospective est organisée à Paris en 1985. Peintre éminent de la Nouvelle Ecole de Paris, il crée aussi dès 1943 de nombreux décors et costumes pour le Thêatre national populaire de Jean Vilar. Il illustre des livres de poètes notamment Jean Lescure, et des œuvres classiques. Echangeant son atelier parisien avec le peintre Zoran Mušič en 1963, Léon Gischia s'installe définitivement à Venise, où il meurt en 1991.

26/05/16

Léon Gischia

Léon Gischia nait à Dax en 1903. Dès 1921 il se tourne vers la peinture et s'inscrit à l'Académie Moderne où enseigne Othon Friesz.  De 1927 à 1930 il séjourne aux Etats-Unis et se lie avec Calder. De retour en France il rencontre Fernand Léger avec qui il enseigne à l'Académie Moderne et André Beaudin...

» Lire la suite

A voir

Dan Sabatay

Pour réaliser l’œuvre qui lui avait été commandée pour la faculté des sciences de Paris, Léon Gischia a collaboré avec le céramiste Dan Sabatay qui a émaillé sur place les pierres de laves de Volvic.

Sa biographie.

Contact

Patrimoine artistique (communication-bupmc @ upmc.fr)