Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
PATRIMOINE ARTISTIQUE
Les œuvres d'art du campus Jussieu

Jacques Lagrange

Jacques Lagrange nait à Paris en 1917. Sa vocation de peintre s’exprime très tôt. Il est admis à l’âge de 16 ans à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs, puis l’année suivante à l’école des Beaux-Arts. En 1937 il participe à la décoration du pavillon de l'électricité de l'Exposition Internationale de Paris auprès de Dufy qui l’initie à l’art mural, et obtient l'année suivante le prix de peinture de l'École des Beaux-Arts.

Mobilisé à Angers, il y découvre la Tapisserie de l'Apocalypse. Prisonnier, il réalise des dessins qui lui sont confisqués. Libéré et démobilisé en 1944, Lagrange rejoint son atelier d'Arcueil. Il est aussitôt intégré au groupe de la Nouvelle Ecole de Paris qui rassemble les artistes les plus représentatifs de la jeune peinture française comme Gischia, Le Moal, Estève, Manessier, Pignon. Invité au premier Salon de Mai en 1945, il y participera ensuite chaque année et exposera à la Galerie de France en 1946 et 1953.

Sa curiosité et son esprit d’aventure l’ont amené à d’autres formes d’expression, scénographiques, architecturales, mais toutes ses interventions sont guidées ses recherches de peintre. L’intérêt qu’il porte à la tapisserie le conduit en 1945 à Aubusson où il participe au Mouvement des la Renaissance de la tapisserie aux côtés de Jean Lurçat.

En collaboration étroite avec les lissiers, il réalise entre 1946 et 1949 une suite de tapisseries inspirées de l’observation de scènes de la vie populaire. Ses peintures sont à partir de 1955 régulièrement présentées par la Galerie Villand et Galanis, auprès de celles de Chastel, Estève et Lapicque.

Jacques Lagrange rencontre Jacques Tati en 1945 et ne cessera de collaborer comme conseiller artistique. Il sera ainsi co-scénariste de ses principaux films dont Les Vacances de Monsieur Hulot (1953), Mon oncle (1958). A l’invitation de Jean Vilar il participe aussi à la grande aventure du TNP et crée en 1958 les décors et les costumes pour Ubu d’Alfred Jarry.

Lagrange, dont le père était un brillant architecte, a accepté avec enthousiasme les collaborations architecturales. On lui doit des œuvres monumentales dont un plafond de 600 m² pour la Tour Croulebarbe (1957-1959), premier gratte-ciel parisien, un dallage en marbres (1965-1972) pour la faculté des sciences de Paris, le sol du grand hall de la gare Montparnasse (1968) ainsi que des décorations de façades d’établissements scolaires pour lesquelles il expérimente la technique de l’aluchromie.

Nommé chef d’atelier de gravure puis de peinture à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts Jacques Lagrange y enseigne de 1972 à 1984. Il décède en 1995.

27/05/16

Jacques Lagrange

Jacques Lagrange nait à Paris en 1917. Sa vocation de peintre s’exprime très tôt. Il est admis à l’âge de 16 ans à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs, puis l’année suivante à l’école des Beaux-Arts. En 1937 il participe à la décoration du pavillon de l'électricité de l'Exposition Internationale...

» Lire la suite

Contact

Patrimoine artistique (communication-bupmc @ upmc.fr)