Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
PATRIMOINE ARTISTIQUE
Les œuvres d'art du campus Jussieu

Le 1% artistique

Le décret pris en 1951 impose aux maîtres d’ouvrages publics de consacrer 1% du coût de construction à la réalisation d’œuvres d’art contemporain intégrées au projet architectural. Cette loi voulait rompre avec une vision élitiste de la création, sortir l’art de ses espaces réservés. Il s’agissait de restaurer les conditions d’un dialogue entre art et architecture, tout en offrant aux artistes un soutien important et au public un contact direct avec la création contemporaine. C’est bien sûr l’arrivée d’André Malraux en 1959 comme ministre d’État chargé des Affaires Culturelles qui va donner une impulsion au dispositif. Le «1%», dont les modalités ont été simplifiées, est à ce jour ouvert à l’ensemble des formes d’expression dans le domaine des arts visuels.

Voir le site du 1% artistique du ministère de la culture et de la communication : les soixante ans du 1% artistique, présentation de la procédure, colloque organisé 9 et 10 novembre 2011 à l'Université de Rennes 1.

 

"Le 1%, de la faculté des sciences de Paris à l’université Pierre et Marie Curie : inventaire, restauration, valorisation d’un patrimoine artistique méconnu".

Lors de la construction de la faculté des sciences de Paris, André Malraux, ministre des Affaires culturelles, avait souhaité que le « 1 % » soit consacré à un témoignage de l’art contemporain, constituant un musée de plein air permanent. Depuis 2009, l’inventaire de ces œuvres d’art, jusqu’alors délaissées, constitue la première étape d’une mission spécifique, et le patrimoine artistique de l’UPMC fait désormais l’objet d’une vaste programme de valorisation dans le cadre de la réhabilitation du campus de Jussieu.

A lire sur In Situ, revue des patrimoines

25/05/16

Contact

Patrimoine artistique (communication-bupmc @ upmc.fr)