Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
PATRIMOINE ARTISTIQUE
Les œuvres d'art du campus Jussieu

Pierre Manoli

Pierre Manoli est né au Caire en 1927. Son père, Auguste Manoli, médecin de renom, est passionné par les arts. Un ami sculpteur découvre le talent de Pierre âgé de 10 ans pour le modelage . Sur ses conseils, Auguste Manoli décide d'aider son fils à s'épanouir dans cette voie. A 20 ans, Pierre s'inscrit donc à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts du Caire. En 1950, il quitte l'Égypte pour poursuivre ses études artistiques à l'École nationale des Arts Décoratifs de Paris, où il obtiendra le diplôme Henri Matisse en 1955. La même année, il épouse Jacqueline Renault, mère de ses deux filles, Sylvie et Anne. Il complète sa formation à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1956. Alors, il se met à modeler la glaise et le plâtre et crée ses premières œuvres autour du thème du mouvement dans l'espace. Au Salon d'Automne de 1958, il expose Les Trapézistes, bronze de 2 m10 d'envergure à l'équilibre parfait. L'année suivante, le sculpteur participe avec ses mobiles à la première Biennale de Paris et au Salon de la Jeune Sculpture.

André Malraux, ministre d'état chargé des Affaires culturelles, témoigne personnellement de son grand intérêt pour ses œuvres. L'artiste se livre à de nombreuses expérimentations concernant les matériaux. Dès les années 60 il abandonne le modelage préférant le chalumeau pour travailler le métal, la céramique ou le granit. Il réalise en 1961 ses premières projections de métal en fusion dans l'eau et utilise la technique de l’irisation. Sa plus grande invention réside dans ses granits fondus au chalumeau, à 2000 degrés l’année suivante. Manoli divorce et installe son atelier dans les anciennes écuries Buffon à Paris (5e). C'est en 1969 qu'a lieu sa rencontre avec Britt-Marie Andersson, qui deviendra son épouse. A la fin des années 70 et tout au long des années 80, Manoli s'intéresse aux matériaux de récupération qu’il transforme en compositions inattendues ; on lui doit aussi de nombreuses œuvres monumentales telles  La Grande Voile installée en 1992 dans le hall de la Gare Montparnasse à Paris. Il réalise en 1999 le mobilier liturgique de la cathédrale de Quimper, mais décède en 2001 à la Richardais (Ille-et-Vilaine) où il était installé depuis 25 ans.

26/05/16

Pierre Manoli

Pierre Manoli est né au Caire en 1927. Son père, Auguste Manoli, médecin de renom, est passionné par les arts. Un ami sculpteur découvre le talent de Pierre âgé de 10 ans pour le modelage . Sur ses conseils, Auguste Manoli décide d'aider son fils à s'épanouir dans cette voie. A 20 ans, Pierre s'inscrit...

» Lire la suite

Contact

Patrimoine artistique (communication-bupmc @ upmc.fr)